Jacques Friggit annonce une baisse des prix

Le par



Voilà une nouvelle qui va faire du bruit. Jacques Friggit, un économiste de Ministère en charge du logement vient d’annoncer que les prix des logements pourraient baisser de 30 à 35% d’ici 2015.

Pour en lire plus dans ce domaine, lisez également ces articles plus récents :

Jacques Friggit est au coeur des statistiques de l’immobilier en France et scrute l’évolution du marché depuis très longtemps. Sa théorie se résume dans les courbes qui portent son nom « courbes de Friggit ». Le principe est simple, le pouvoir d’achat immobilier évolue avec le pouvoir d’achat des ménages et conditionne l’évolution des prix des logements. Ainsi, si le revenu des ménages augmente, les prix sont orientés à la hausse et inversement.

Or ces derniers temps, depuis la bulle immobilière, les prix des logements  ont augmenté bien plus fortement que le revenu des ménages français. Du coup, une chute des prix immobilier est inévitable pour rattrper la tendance et retrouver une corrélation normal. Pour reprendre la modélisation de Friggit, actuellement, l’écart entre la courbe des revenus et celui des prix des logements est de l’ordre de 70%, ce qui induit une baisse durable et forte des tarifs.

Toutefois, l’économiste table tout de même sur deux évolutions possibles :

  • soit les prix de l’immobilier corrigent fortement de 30 à 35% d’ici 2015 à 2018 pour rattraper le pouvoir d’achat des ménages,
  • soit les prix enclenchent une stagnation longue qui pourrait durer jusqu’en 2025 à 2030.

Personnellement, je pense qu’un retour à la baisse est inévitable mais que si aucune crise ne se produit, la baisse devrait être modérée, de l’ordre de 10% d’ici 2015. Il faut prendre en compte que la demande est toujours nettement supérieure à l’offre dans l’immobilier et que les investisseurs restent friands. pour investir dans la pierre. Pour en savoir plus sur les facteurs de hausse et de baisse de l’immobilier vous pouvez consulter les articles : Baisse de l’immobilier et Hausse de l’immobilier.

Bookmark and Share
  • Oui, je suis du même avis, car il est clair que le traitement de l’immobilier est parfois un peu hasardeux de la part des médias mainstream.

  • C’est bien qu’un média d’envergure comme LesEchos publie aussi clairement les travaux de Jacques Friggit. En espérant que ça en inspire d’autre et que le plus grand nombre prennent conscience que cette situation ne peut plus durer.