Chute immobilière : les USA toujours en baisse…

Le par



Immobilier us – alors que le monde entier se focalise sur la situation économique européenne, les vieux démons à l’origine de la crise financière mondiale sont toujours là…

Quand on parle de crise financière ou économique à l’heure actuelle, on pense à la Grèce. La Grèce est actuellement synonyme de dette publique et l’Europe affole l’économie mondiale. Pourtant revenons quelques années en arrière. C’est bien l’immobilier Us qui a poussé toutes ces économies en situation difficile. Les subprimes déferlaient aux Etats-Unis et le monde entier découvrait que des emprunteurs pouvaient se trouver en situation de déficit de paiement. Ce phénomène catalyseur a entrainé la crise de la dette publique. A l’époque, les Etats pensant être riches et intouchables, ont joyeusement sorti l’argent de leur portefeuille ou plutôt ils ont simplement emprunté aux banques.

Le marché US toujours en crise

C’est bien là le problème et certains économistes espéraient beaucoup de cette année 2012 pour voir une reprise du marché immobilier US. Une reprise outre Atlantique permettrait au moins de relancer une partie de l’économie US. Celle-ci pourrait alors donner un signal positif à l’économie mondiale. Malheureusement ce n’est pas le cas car la crise immobilière US est toujours là.

Dernièrement, Standard & Poor’s (ça vous dit quelque chose) a publié son indice Standard & Poor’s/Case-Shiller. Celui-ci se veut une référence en matière d’évolution des prix aux Etats-Unis. Il représente l’évolution des tarifs des logements dans les 20 plus grandes villes des USA. La tendance baissière a été confirmé avec un recul des prix entre novembre et décembre 2011 pour 18 villes sur 20. Les villes de Miami et Phoenix parviennent à afficher une hausse de l’immobilier (il faut dire que Miami touche le fond).

L’indice US montre ainsi un recul de 35% par rapport à son meilleur score de la bulle immobilière en 2006.

Une situation qui mérite d’être suivie et qui conditionne un grand nombre de paramètre économique et en priorité le taux de chômage et la croissance US.

Bookmark and Share
  • En effet, la crise immobilière aux Etats-unis perdure. Un véritable cauchemar pour des milliers de familles américaines. L’horizon s’annonce toujours bien sombre : les experts annoncent une deuxième vague de saisies en 2012.

  • Et pour l’avenir à court et moyen terme, quelles sont les prévisions aux US ?