Analyse de l’immobilier en 2012 par Xerfi

Le par



« immobilier » – le bureau d’analyse économique Xerfi nous fait part de son analyse sur le marché de l’immobilier en 2012… intéressant.

Un bref article pour vous faire partager cette vidéo de l’analyse du marché immobilier 2012 par Xerfi.

A retenir :

  • baisse des transactions immobilières,
  • l’impact de la montée des taux d’intérêts,
  • une nouvelle vague de hausse des taux des crédits,
  • la réforme Bale 3 changent les choses pour les établissements bancaires,
  • 4,5% fin 2012.

Voici cette analyse synthétique d’Alexandre Mirlicourtois de chez Xerfi.

Bookmark and Share
  • Vous ne devez jamais laisser passer une bonne opportunité en ce qui concerne les biens immobiliers. Comme vous l’avez dit, de bonnes options s’offrent à vous alors n’hésitez plus.

  • Finalement, on remarque que les taux de crédit immobilier sont plutôt à la baisse durant l’année 2012. En effet, le marché est maintenu artificiellement haut et les demandes de financement pour un achat immobilier n’ont jamais été si peu nombreuses.

  • Pour la baisse du nombre de transactions immobilières en 2012, c’est sûr.
    Dans l’ancien, la perte du PTZ+ va faire mal.
    Dans le neuf, la loi scellier est moins intéressante que le millésime précédent.
    Pour tout le monde, la conjoncture générale n’est pas très favorable aussi bien en termes macroéconomiques que d’élections (qui génèrent en général de l’attentisme).
    Quant aux taux d’intérêt, si l’on en croit Xerfi ils devraient monter et leur explication est bien argumentée. Mais il n’est pas sûr que le scénario de fin d’année soit écrit sur ce point, car il viendra bien un moment où les banques voudront reconstituer leurs encours de crédit immobilier et fidéliser de nouveaux clients, car c’est le crédit immobilier qui est le principal outil de conquête de clients.
    Qui vivra…

    • la premiere tendance de l’année sur ce 1er mois, le foncier ne baisse pas au contraire vue la demande et le peut de chose a proposé sa va continuer a monter (entre sptembre et aujourd’hui 4,3% de hausse) quand au appart sa stagne, le neuf s’ecroule….-20% environ…l’ancien se maintient en prix proposer, mais la nego peut permettre de faire du -10 à -15% selon le bien et les travaux…
      par compte le peut de credit proposé en banque font que les achats sont retarder…taux stable…
      pourtant il suffit de passer par un courtier, pour obtenir se famaux sezame….
      les assu credit ont eux par contre severement augmenter…